Association Bien Etre


Poster un commentaire

Quelques news…

Le samedi 11 juin, l’association Horizon Détente vous donne rendez vous à l’ile Ollivier

Afin de découvrir les différentes activités proposées (Jacques vous présentera le Qi Cong, Betty et moi le Yoga). A partir de 12 h 30 venez avec votre pique nique, puis participez aux différents ateliers.

Inscription obligatoire.

Le festival Les Orientales reprend cette année

Vous trouverez la programmation ici

et les artistes présents ici

il aura lieu sur plusieurs dates et en différents lieux

A Doué la Fontaine, les samedi 2 et Dimanche 3 juillet

A Angers les jeudi 7 et Vendredi 8 juillet

A Saint Florent le Vieil les samedi 9 et Dimanche 10 juillet

ainsi qu’à Béhuard le dimanche 10 juillet

Inde, Rajasthan, Bangladesh, Tibet et de nombreux autres pays seront représentés.

Les séances de méditation ont repris au Centre Boudhiste de Blou tous les 1er samedi de chaque mois


A la rentrée, en septembre, il y aura un nouveau cours de Yoga le mardi matin de 10h à 11h à Saint Georges du Bois, yoga pour les seniors .
Pour plus d’informations, contacter l’Association Culturelle et Sportive de Saint Georges du Bois. Les coordonnées sont sur la page YOGA.

A bientôt.

Dominique


Poster un commentaire

JOYEUSES FETES … Trouvez MOKSHA !!!

Mon dernier article date un peu, c’était en juillet et le sujet en était le lâcher prise !!! Nous en étions à la première obligation vaccinale, la première dose… depuis il y a eu d’autres vagues, d’autres doses … un « JE » sans fin … les Kleshas sont à l’oeuvre !

Aussi en ces fêtes de fin d’année, je vous souhaite de trouver Moksha ! Eh non Moksha n’est pas un Renne du père Noël, MOKSHA, c’est la libération en sanskrit.

Mais se libérer de quoi ?

Patanjali dans les yoga sutras nous dit que les causes de la souffrance proviennent de notre mental et plus particulièrement de son agitation continuelle. Le but du yoga est d’atténuer cette agitation, de ne plus se laisser perturber par elle. Et qu’est ce qui perturbe le mental ? Ce sont les kleshas nous dit-il.

Il a dénombré cinq Kleshas :

Le premier Klesha est l’ignorance, AVIDYA ; c’est le fait de ne pas savoir ça . De ne pas avoir conscience que c’est notre mental et toute son agitation qui nous pose problème.

Le deuxième klesha ASMITA est ce que l’on appelle l’Ego. Le sens du MOI si ancré en nous, ce « Je » auquel on s’identifie et qui est si fluctuent.

Le 3ème klesha RAGA est celui du désir et de l’attachement à ce que l’on a.

Le 4ème : DVESHA est le rejet, l’aversion, la colère en fait partie.

Et enfin le dernier klesha : ABHINIVESHA, est la peur de la mort, c’est notre attachement à la vie.

Le but du yoga est de nous libérer de ces kleshas pour trouver MOKSHA, la libération !

Voilà tout ce que je vous souhaite pour ces fêtes de fin d’année : vous libérer de la peur, de l’agitation qui perturbe le mental et n’aide pas à prendre les bonnes décisions : trouver MOKSHA !!!

Sinon, j’ai mis un petit récapitulatif de tous les cours de yoga où vous pouvez me retrouver : c’est ici en suivant ce lien https://wordpress.com/page/associationbienetre.wordpress.com/245

Joyeuses Fetes à vous tous et à l’année prochaine !

Namasté


Poster un commentaire

Lâcher prise …

Lâcher prise,

C’est renoncer à tout contrôler, à vouloir le bien de l’autre,
C’est renoncer à prouver quoi que ce soit,
C’est accepter que l’autre est l’autre,
Et que moi-même, je suis qui je suis, et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise,
C’est faire confiance,
C’est signer un chèque en blanc sur l’avenir, sur cette vie et sur ce qui lui fait suite.
C’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.

En fait, lâcher prise,
C’est commencer à être vraiment heureux
Car le bonheur, c’est comme un sillage : il suit fidèlement celui qui ne le poursuit pas.
Si on s’arrête pour le contempler, pour le saisir, il s’évanouit aussitôt.

A partir du moment où l’on peut lâcher prise,
Où l’on ne désire plus être heureux à tout prix,
On découvre que le bonheur, c’est cette capacité de garder les mains ouvertes
Plutôt qu’agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.

Rosette Poletti – « Lâcher prise… pour être heureux »

J’espère que ce petit texte sur le lâcher prise vous apportera la paix du coeur en cette période qui est peut etre difficile pour vous. Vous avez peut être un choix à faire, vous vous sentez peut etre obligés de trahir vos convictions… Ne restez pas sous l’émotion, lâcher prise. Sortez, prenez l’air…. méditez, faites du yoga pour vous recentrez car toute prise de décision importante doit se faire en accord avec son esprit, son coeur et son corps.

Quand on pratique le yoga, on devient très sensible aux médicaments, à la chimie et souvent on se dirige vers des thérapies plus naturelles pour se soigner. Donc en cette période d’obligation vaccinale (qui n’est pas encore votée par le parlement, en plus), il est inutile de paniquer, il est important de prendre du recul et d’écouter son corps pour dans un premier temps déjà accueillir avec bienveillance toutes les émotions qui vous traversent… puis laisser la réponse à votre question émerger ! Ne vous précipitez pas et prenez votre décision en accord avec votre corps.

Ishvara pranidhana … confiance !

Namasté


Poster un commentaire

Rencontre avec la communauté Bön

Petite info, si vous ne connaissez pas encore le chateau de la Modetais, aujourd’hui communauté Shenten Dargye Ling, sachez que le Service Ville d’Art et d’Histoire de Saumur propose une visite du chateau, la découverte de son histoire et la rencontre avec les moines tibétains de la communauté Bön ce dimanche 20 juin.


Poster un commentaire

Méditation bouddhiste en ligne

IMG_20181201_163536 (1)

Depuis le début du confinement, Shenten Dargye Ling ( la congrégation bouddhiste Bön de Blou – 49 Maine et Loire) propose des séances de pratique quotidienne de méditation en ligne. Elles sont dirigées par Khenpo Gelek Jinpa et ont lieu tous les jours de 18H à 19H (voir plus car Khenpo répond aux  questions des pratiquants… elles sont nombreuses et vraiment en lien avec notre vie de tous les jours).

L’accès était un peu réservé jusqu’à présent mais maintenant il s’ouvre à tous ceux qui souhaitent pratiquer. 

Pendant 30 mn environ, Khenpo nous enseigne les pratiques fondamentales, puis la demi heure suivante est consacrée à la pratique.  Lire la suite


1 commentaire

Changer le Négatif en Positif

Il arrive parfois qu’à la suite d’un enchaînement de catastrophes dans nos vies, nous nous laissions malgré nous envahir par la peur, l’appréhension de ce qui pourrait encore nous arriver. Nous produisons ainsi quantité de pensées négatives. 

Pour les bouddhistes, le mauvais karma n’est pas engendré uniquement par les mauvaises actions mais aussi par les mauvaises pensées, elles ont autant d’impact. Dans le Yoga sutra de Patanjali, il nous est conseillé, lorsqu’une pensée négative devient envahissante, de méditer sur la pensée inverse pour retrouver notre équilibre. 

Mais comment faire ?

Voici un autre texte d’Osho qui nous propose lui d’utiliser notre imagination !

IMG_20180731_184250

Lire la suite


2 Commentaires

Ecoutez votre corps, il a une grande sagesse !

IMG_20180817_154515

Camille Claudel (sculpture)

Si vous écoutez

et devenez attentif à votre corps,

Vous commencerez à avoir une discipline

qui ne peut pas être appelée une discipline.

Commencez à apprendre comment écouter

votre corps, parce qu’il est votre corps.

Vous êtes dedans; vous devez le respecter

et vous devez lui faire confiance.

C’est votre temple, il est sacrilège d’imposer des choses à votre corps. En aucun cas vous ne devriez lui imposer quoi que ce soit ! Et non seulement cela vous apprendra à faire confiance en votre corps, mais cela vous apprendra également à faire peu à peu confiance en l’existence car votre corps fait partie de l’existence. Alors votre confiance grandira et vous aurez confiance dans les arbres, dans les étoiles, dans la lune, le soleil et les océans; vous aurez confiance envers les gens. Mais le début de la confiance doit être la confiance en votre propre organisme. Ayez confiance en votre cœur.
Un sannyasin* est quelqu’un qui a confiance en son propre organisme et cette confiance l’aide à se détendre dans son être, l’aide à se détendre dans la totalité de l’existence. Cela apporte une acceptation générale de soi-même et des autres.

La confiance donne une sorte d’enracinement, un sentiment d’être centré. Alors il y a une grande force et une puissance, parce que vous êtes centré dans votre propre corps, dans votre propre être, vous avez des racines dans le sol. Vous devez trouver pour votre propre corps, ses façons.ce qui lui convient, ce qui est bon pour vous.

Une fois que vous avez trouvé ce qui lui convient, vous pouvez facilement le permettre et ce ne sera pas forcé parce ce que ce sera en accord avec le corps. Ainsi il n’y a rien que vous lui imposiez ; il n’y a aucune lutte, aucun effort.

Observez, lorsque vous mangez, ce qui vous convient…. Les gens mangent sans cesse toutes sortes de choses, ensuite ils sont dérangés ; puis leur mental est affecté. Ne suivez jamais la discipline de quiconque, parce que personne ne vous ressemble, aussi personne ne peut dire ce qui vous conviendra.

C’est pourquoi je vous donne cette unique discipline, celle d’être conscient de vous-même, ce qui est la liberté.

Écoutez votre propre corps ; intrinsèquement le corps a une grande sagesse. Si vous l’écoutez, vous serez toujours dans le vrai. Si vous ne l’écoutez pas et continuez à forcer en lui des choses, vous ne serez jamais heureux ; vous serez malheureux, malade, mal à l’aise et toujours inquiet, distrait et désorienté.

Le plaisir du moment n’a aucun rapport avec des choses nouvelles ; le plaisir du moment a certainement rapport avec l’harmonie.

Extrait d’Osho

*Un samnyāsin, ou sannyāsin est un homme ou une femme qui ayant reçu l’initiation d’un Maître spirituel (guru) mène une vie errante et consacre sa vie à la méditation et à la réalisation du Soi. Il ne désire rien, ne projette rien, ne possède rien. Lsannyāsin est assez proche du sādhu, le premier étant moine, l’autre ne l’étant pas.

J’ai envie de vous communiquer quelques messages d’OSHO, c’est un maître spirituel que j’ai découvert il y a plus de 10 ans maintenant et qui m’a bien aidée dans mon évolution …je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit mais là, je suis certaine qu’il a raison !

Il est important dans la pratique du yoga d’écouter son corps, de s’écouter et de ne surtout pas forcer… Le focusing m’a montré que le corps sait ce qui est bon ou pas pour nous. Ce n’est pas grave en soi si vous ne l’écoutez pas, votre corps mettra juste un peu plus de force pour se faire entendre… plus de force veut dire : des symptômes physiques par exemple… qui vous obligeront au final à l’écouter… Ce ne sera qu’un peu de temps perdu !!!

Je vous passerais d’autres extraits. 

Bonne découverte d’Osho 

 


Poster un commentaire

Avez-vous un(e) chamane dans vos ancêtres ?

Peut être avez vous vu ou avez vous envie d’aller voir ce film « Un monde plus grand » de  Fabienne Berthaud, une histoire vraie racontant l’initiation de Corine Sombrun au chamanisme. Corine Sombrun est une journaliste qui part faire un reportage sur le chamanisme et apprend là bas qu’elle serait une chamane…

Et vous aurez peut être envie d’en apprendre un peu plus sur le chamanisme, aussi voici une émission de France Culture, avec pour invité Charles Stépanoff, un ethnologue, spécialiste de la Sibérie et du chamanisme.  J’espère ne pas briser vos espoirs mais pour Charles Stépanoff : « On ne devient pas Chamane, on nait Chamane ! « 

https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/spiritualite-es-tu-la-34-le-chamanisme-une-experience-de-linvisible

Je vous partage aussi cette conférence  « L’extase et la transe » (un peu plus longue mais il y a des chapitres vous pouvez l’écouter en plusieurs fois). Vous y retrouverez Charles Stépanoff , cette fois ci accompagné de Catherine Clément, une philosophe , romancière, qui a beaucoup étudié ces phénomènes de transes et d’extase… elle en a une vision très intellectualisée, elle confirme d’ailleurs n’avoir jamais voulu expérimenter ni la transe, ni même la méditation…. toutefois la divergence de point de vue est toujours intéressante.

https://www.canal-u.tv/video/cerimes/l_extase_et_la_transe.10747

Belle écoute !

 

 


Poster un commentaire

L’Inde, les racines du yoga.

En vision libre sur Arte jusqu’en octobre 2019, voici une série de plusieurs petits documentaires (26 mn) sur l’Inde, le berceau du Yoga.

Esther Schweins est une actrice allemande qui pratique le yoga depuis l’âge de 12 ans. Elle nous emmène sur  les traces de cette activité ancestrale. Son périple commence à Delhi où le yoga est considéré comme un sport populaire. Puis, elle nous emmène à Rishikesh, au pied de l’Himalaya. Cette ville a été rendue célèbre par les Beatles qui y séjournèrent en 1968 et est connue aujourd’hui comme la Mecque du yoga. Enfin, Varanasi (autrefois Bénarès) une des villes les plus sacrées de l’hindouisme.

Vous pouvez voir ces documentaires en cliquant sur ce lien :  l’inde, le berceau du yoga

Bon voyage !!!


Poster un commentaire

Oser la profondeur !

65559169_10213841304414630_2748296272166256640_n

Quand je porte sur l’autre un regard amoureux, je lui révèle sa nature profonde, je le rappelle à son identité véritable. Comme il est dit dans le chant d’Hakuin : « Tu erres parmi les mendiants sans te souvenir de qui tu es. » Le regard de celui qui m’aime, ce regard qui voit en moi ce que je suis dans ma profondeur me place dans ma royauté, me remet dans la lumière originelle.

On dit souvent de l’amour qu’il est aveugle, il est visionnaire. Il voit ce que les autres ne voient pas. Il voit derrière les apparences, derrière toutes ces protections que je me suis constituées pour protéger mon cœur. Pendant toute la vie, je suis menacée de toutes parts, par mes éducateurs, et tous ceux qui veulent m’imposer leurs vues. Je me protège toute une vie durant. Mais le regard qui m’aime fait fondre toutes les carapaces dans lesquelles je me suis cachée autrefois pour survivre.

Et pour finir, l’amour est là, bien sûr, pour nous révéler que « Dieu n’est nulle part ailleurs que partout », que dans chaque être qui me rencontre sur cette terre, dans chaque regard qui me croise. L’amour est là pour nous dire : dans chacun des êtres que je rencontre, je Te rencontre. Cette expérience de l’amour et de la passion dans nos existences, Maître Eckhart la décrit quand il fait dire à Dieu : « Il n’y a pas de place pour deux en toi, je ne peux entrer que si tu sors. »

C’est ce que nous ressentons dans une passion quand nous sommes évidés comme un tronc d’arbre par la foudre, quand il ne reste plus rien en nous que ce vide béant et vibrant. La présence de l’autre. Cette expérience absolue du sacré. Cette expérience mystique – puisque la rencontre de l’homme et de la femme est de la même nature que la rencontre de l’âme et de Dieu.

C’était un extrait du « Bon usage des crises » de Christiane Singer.

Christiane Singer est née en 1943 à Marseille et est décédée d’un cancer fulgurant en 2007. Son œuvre et sa réflexion personnelle sont tout entières centrées sur la prise en compte nécessaire du spirituel qui couve dans le cœur de chacun.

… à méditer !