Association Bien Etre


Poster un commentaire

Lâcher prise …

Lâcher prise,

C’est renoncer à tout contrôler, à vouloir le bien de l’autre,
C’est renoncer à prouver quoi que ce soit,
C’est accepter que l’autre est l’autre,
Et que moi-même, je suis qui je suis, et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise,
C’est faire confiance,
C’est signer un chèque en blanc sur l’avenir, sur cette vie et sur ce qui lui fait suite.
C’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.

En fait, lâcher prise,
C’est commencer à être vraiment heureux
Car le bonheur, c’est comme un sillage : il suit fidèlement celui qui ne le poursuit pas.
Si on s’arrête pour le contempler, pour le saisir, il s’évanouit aussitôt.

A partir du moment où l’on peut lâcher prise,
Où l’on ne désire plus être heureux à tout prix,
On découvre que le bonheur, c’est cette capacité de garder les mains ouvertes
Plutôt qu’agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.

Rosette Poletti – « Lâcher prise… pour être heureux »

J’espère que ce petit texte sur le lâcher prise vous apportera la paix du coeur en cette période qui est peut etre difficile pour vous. Vous avez peut être un choix à faire, vous vous sentez peut etre obligés de trahir vos convictions… Ne restez pas sous l’émotion, lâcher prise. Sortez, prenez l’air…. méditez, faites du yoga pour vous recentrez car toute prise de décision importante doit se faire en accord avec son esprit, son coeur et son corps.

Quand on pratique le yoga, on devient très sensible aux médicaments, à la chimie et souvent on se dirige vers des thérapies plus naturelles pour se soigner. Donc en cette période d’obligation vaccinale (qui n’est pas encore votée par le parlement, en plus), il est inutile de paniquer, il est important de prendre du recul et d’écouter son corps pour dans un premier temps déjà accueillir avec bienveillance toutes les émotions qui vous traversent… puis laisser la réponse à votre question émerger ! Ne vous précipitez pas et prenez votre décision en accord avec votre corps.

Ishvara pranidhana … confiance !

Namasté


Poster un commentaire

Dhyana, la méditation

Dhyana est la méditation sur un objet, un sujet. On peut très bien méditer sur un problème, sur une question que l’on se pose, sur une difficulté que l’on rencontre.

Après l’annonce du gouvernement hier de la prolongation d’un mois de confinement, Fabrice Midal (auteur du livre « Foutez vous la Paix » ) va proposer ces prochains jours des méditations sur le sens de la vie, sur ce qui nous importe vraiment et nous aider à utiliser au mieux cette période de solitude. 

Vous pourrez trouver ces méditations sur sa page facebook Lire la suite


Poster un commentaire

Oser la profondeur !

65559169_10213841304414630_2748296272166256640_n

Quand je porte sur l’autre un regard amoureux, je lui révèle sa nature profonde, je le rappelle à son identité véritable. Comme il est dit dans le chant d’Hakuin : « Tu erres parmi les mendiants sans te souvenir de qui tu es. » Le regard de celui qui m’aime, ce regard qui voit en moi ce que je suis dans ma profondeur me place dans ma royauté, me remet dans la lumière originelle.

On dit souvent de l’amour qu’il est aveugle, il est visionnaire. Il voit ce que les autres ne voient pas. Il voit derrière les apparences, derrière toutes ces protections que je me suis constituées pour protéger mon cœur. Pendant toute la vie, je suis menacée de toutes parts, par mes éducateurs, et tous ceux qui veulent m’imposer leurs vues. Je me protège toute une vie durant. Mais le regard qui m’aime fait fondre toutes les carapaces dans lesquelles je me suis cachée autrefois pour survivre.

Et pour finir, l’amour est là, bien sûr, pour nous révéler que « Dieu n’est nulle part ailleurs que partout », que dans chaque être qui me rencontre sur cette terre, dans chaque regard qui me croise. L’amour est là pour nous dire : dans chacun des êtres que je rencontre, je Te rencontre. Cette expérience de l’amour et de la passion dans nos existences, Maître Eckhart la décrit quand il fait dire à Dieu : « Il n’y a pas de place pour deux en toi, je ne peux entrer que si tu sors. »

C’est ce que nous ressentons dans une passion quand nous sommes évidés comme un tronc d’arbre par la foudre, quand il ne reste plus rien en nous que ce vide béant et vibrant. La présence de l’autre. Cette expérience absolue du sacré. Cette expérience mystique – puisque la rencontre de l’homme et de la femme est de la même nature que la rencontre de l’âme et de Dieu.

C’était un extrait du « Bon usage des crises » de Christiane Singer.

Christiane Singer est née en 1943 à Marseille et est décédée d’un cancer fulgurant en 2007. Son œuvre et sa réflexion personnelle sont tout entières centrées sur la prise en compte nécessaire du spirituel qui couve dans le cœur de chacun.

… à méditer !


6 Commentaires

Comment trouver une solution avec le focusing ?

Comment appréhender nos problèmes autrement et trouver des solutions nouvelles ?

Voici une vidéo mise en ligne par les Guerriers Pacifiques. Cette vidéo de 55 mn vous montrera comment se déroule une séance de focusing, ici avec un magnifique accompagnement de Nga Bui, thérapeute et formatrice en focusing.

Pour rappel, le focusing est une approche psychothérapeutique qui s’appuie sur le ressenti corporel afin de mieux comprendre une situation vécue. Grâce à une attention particulière aux ressentis du corps, la personne va pouvoir trouver des réponses adaptées à la difficulté rencontrée.  Il y a 6 étapes à respecter dans ce processus ( dégager l’espace, laisser venir le sens corporel, trouver la prise, faire résonner la prise, interroger la prise et accueillir).

Merci à elles deux de nous offrir cette séance.

Bon visionnage !

 


Poster un commentaire

La puissance du féminin

 

IMG_20180105_151923Petite anecdote …. sur la dame de Bionnassay !

C’est aux Houches, près de Chamonix que j’ai pris cette photo. Ce visage de femme, qui apparaît dans la montagne, là, au dessus de la 2ème chaise, le voyez vous ?IMG_20180108_225012

Cette apparition m’intriguait. Après questionnement auprès des guides de la montagne à Chamonix pour savoir s’il s’était passé quelque chose à cet endroit là, s’il y avait eu un accident ? J’ai compris que mon hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une femme qui aurait fait l’ascension du Mont Blanc et qui aurait eu un accident à cet endroit là …. n’était pas très plausible.
J’ai donc continué mes recherches sur internet et c’est ainsi que j’ai appris que l’on nommait  ces phénomènes, des émanants : apparitions, illusion d’optique,  projections de notre pensée ou mémoires énergétiques du lieu…personne n’a vraiment d’explication et aucun scientifique ne s’est encore penché sur la question.

Toutefois, ces émanants pourraient être des messagers de la nature qui ont un message à transmettre au photographe. J’avoue que cette version m’a tout de suite conquise !

Mais comment interpréter ce message ?

Comme j’ai fait une formation en focusing (méthode qui est basée sur l’écoute du sens corporel) et que dans cette formation nous apprenions aussi à interpréter les rêves avec cette même méthode du focusing, j’ai donc décidé d’interpréter cette image comme un rêve .

Je me suis donc posée la question de mon ressenti vis à vis de cette femme ?
J’étais intriguée ! Et en même temps, je ressentais une grande joie, c’était magique ! Elle apportait quelque chose d’exceptionnel dans ma vie à ce moment là !

Mais qu’est ce que je vivais à ce moment là… justement ?
Ma foi, j’étais très déçue ! Je n’avais pas pu suivre les hommes qui skiaient sur les pistes rouges, noires … même sur la bleue, c’était tellement gelé !  Je prenais des photos, je profitais du paysage… grandiose certes… mais au ski, j’avais été obligée de déclarer forfait !

Et cette femme apparaît ! Il y a une telle force qui émane d’elle que j’ai tout de suite imaginé qu’il s’agissait d’une alpiniste. C’est pour cette raison que mes recherches se sont immédiatement dirigées vers cette idée d’une ascension qui aurait échouée. Or, j’ai appris aussi sur internet qu’il y avait eu une grosse coulée de boue sur les villages de St Gervais , Bionnay, juste en dessous …. Et si après tout, cette femme était juste l’émanation d’une simple mère de famille qui aurait réussi l’exploit d’élever ses enfants. Une mère qui aurait su créer des liens forts et garder le cap d’un navire familial face aux vents et courants violents qui auraient pu les désunir. N’aurait elle pas été aussi méritante que celle qui aurait fait l’ascension du Mont Blanc ?

N’étais-je pas un peu cette mère ! Aujourd’hui, entourée de sa famille, de ses enfants… épanouis… quel sacré chemin parcouru !

C’est alors que je me souviens d’une lecture de ce jour, sur le magazine « Esprit Yoga »  n°33, dont le thème est la force justement. Une phrase d’Amma, reprise par Marie Laure Will, initiatrice et fondatrice des rencontres : « puissance de femmes »

 » La plupart des femmes sont actuellement endormies, il faut qu’elle se réveillent et se lèvent, c’est l’un des besoins les plus urgents de notre époque ! » Amma

Car pour Marie Laure Will la puissance féminine est une puissance d’amour. Bien loin des exploits physiques, de la conquête des grands sommets ou de la réussite extérieure, la femme est à l’origine de la vie, elle porte en elle la force de création. Elle est celle qui réconcilie, qui harmonise, qui unit… Dans ce monde en déséquilibre, porté par les valeurs masculines,  la femme d’aujourd’hui  doit  se réveiller et se reconnecter à sa puissance, une puissance d’amour. On peut aisément imaginer que si l’on faisait plus de place à l’écoute intérieure, à l’intuition, à la gentillesse, à la bienveillance, beaucoup de choses changeraient…

Et c’est aussi le message de la papesse ; l’arcane 2 des tarots…  nous sommes en 2018, une année 2. Aussi,  je vous souhaite de laisser beaucoup de place à votre intuition, à votre gentillesse, à votre bienveillance en 2018, car plus il y aura transmission de ces valeurs, plus les valeurs féminines pourront s’exprimer et transformer chacun(e) et tous en profondeur.

« La femme est feu d’amour, feu d’espoir, feu de compassion et nous sommes dans sa lignée » Clarissa Pinkola Estès.

Voilà selon moi… quel était le message de la dame de Bionnassay : « Pas besoin d’exploits, l’amour suffira !

IMG_20180105_153223


Poster un commentaire

Séjour estival d’initiation au focusing

IMG_20160807_193758Oyé ! Oyé !

Pour celles et ceux qui seraient intéressés de s’initier au focusing, l’IFEF organise un séjour estival d’initiation au focusing en Savoie du 6 au 11 août 2017.

C’est dans un espace agréable et convivial et dans des conditions très accessibles financièrement,  que vous pourrez vous initier au focusing. 

Vous aurez toutes les infos concernant ce séjour en suivant le lien ci-dessous !

flyer-camp-d-ete-aout-2017-monts

Je retournerais bien m’initier moi !!!


2 Commentaires

Les 6 étapes du processus de focusing.

An image of golden light step stones

Si vous avez regardé la vidéo de Bernadette Lamboy, que je vous avais partagée il y a peu de temps, le focusing n’a plus de secret pour vous… Et peut-être avez-vous très envie d’essayer cette méthode qui relie le corps et le mental !
Si vous n’avez pas encore visionné cette vidéo, je vous invite à le faire en cliquant ici.
Voici une petite recette pour suivre pas à pas ce processus de focusing que vous allez pouvoir tester.
 Eugène Gendlin a décrit ce processus, appelé aussi Sens Corporel, en 6 étapes.
I / La première étape est une  ETAPE PREPARATOIRE : il s’agit de DEGAGER l’ESPACE
Le dégagement de l’espace consiste à faire le vide en soi afin de créer les conditions favorables à une bonne écoute. Puis nous allons évoquer le problème.
II/ Ensuite vient la deuxième étape : LAISSER SE FORMER LE SENS CORPOREL
Il va se présenter sous la forme d’une sensation physique, d’une émotion, d’une impression vague…. prenez le temps de laisser venir ce qui vient… image, sensation, douleur…
III/ 3ème étape : TROUVER LA PRISE
Vous avez laissé se former le sens corporel, maintenant vous allez le décrire pour le faire se préciser, soit sous la forme d’une image, d’un mot… d’un mouvement…
IV/ 4ème étape : FAIRE RESONNER LA PRISE
Ici, il s’agit de vérifier la justesse de la « prise », vérifier que les mots, l’expression, l’image… décrivent exactement ce sens corporel. Généralement, il y a quelque chose qui se produit dans le corps à ce moment là et qui nous indique que c’est la bonne prise. Et si ce n’est pas la bonne prise, nous allons revenir à l’étape 2, jusqu’à ce que la bonne prise soit trouvée.
V/ 5ème étape : POSER UNE QUESTION ET SE METTRE A L’ECOUTE
L’objectif est de laisser parler le ressenti. Qu’est ce qu’il a à me dire ? Ou encore : » De quoi aurait-il besoin pour aller mieux ?
VI/ Puis enfin, la 6ème et dernière étape : ACCUEILLIR LE SHIFT
Le shift est cette sensation que l’on éprouve lorsqu’on sait que l’on a trouvé la bonne réponse. C’est sensation est différente pour chacun mais souvent il est éprouvé un soulagement, une impression de clarté, d’avoir fait un pas ! 
Il est important en fin de séance de prendre le temps d’être avec cette réponse que le corps nous a donnée, de la savourer ! Cela permet de donner au corps la possibilité d’en apprécier totalement les bienfaits pour avoir envie d’y retourner, de tout faire pour aller vers cette sensation !
 Ensuite ? Vous n’avez plus rien à faire, le corps a goûté cette sensation agréable et il fera tout pour y retourner ! Laissez faire, Ne vous préoccupez plus de votre problème, tout a été mis en place pour qu’il se résolve de lui-même … faites confiance !
Pour tester cette méthode, ne prenez pas un gros problème pour commencer… Vous avez certainement en réserve quelques petits tracas que vous aimeriez bien voir disparaître.  Même nous, pratiquants depuis plusieurs années, nous avons besoin d’être accompagnés pour les problèmes compliqués !
 Je vous souhaite une bonne écoute de votre sens corporel !
2 sites ressources : Institut de Focusing d’Europe Francophone et Diffusion focusing


4 Commentaires

En quête de sens…un film qui donne de l’espoir !

en-quête-de-sens

En quête de sens… est un magnifique film documentaire écrit et réalisé par Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière.

C’est un film qui a besoin d’être vu ou revu aujourd’hui plus que jamais et les réalisateurs ont décidé de le mettre en visionnage libre du 7 au 23 avril.

À travers différentes rencontres avec des philosophes, des activistes, des biologistes, des gardiens de traditions anciennes, deux amis d’enfance essaient de comprendre où va ce monde et pourquoi on ne réussit pas à le changer.

Ce voyage initiatique est une invitation à reconsidérer notre rapport à la nature, au bonheur et au sens de la vie… une quête qui redonne confiance en notre capacité à influer positivement sur le cours des choses.

Vous pouvez le regarder en suivant ce lien jusqu’à une période indéterminée  En quête de sens le film

Bon voyage initiatique !

maxresdefault.jpg


1 commentaire

L’essentiel du focusing.

 

Surprise !!!! J’ai trouvé cette petite vidéo sur Internet !
Bernadette Lamboy, qui a été ma formatrice en focusing, nous explique l’essentiel de cette pratique.
Qui mieux que Bernadette pourrait vous dire en quoi consiste cette méthode et les bienfaits qu’elle peut apporter… je vous laisse la découvrir…

 

Bernadette Lamboy est Docteur en psychologie, Coordinatrice pour le focusing en france, actuelle Directrice de l’IFEF  et Auteur des ouvrages suivants :

  • Devenir qui je suis, une autre approche de la personne, Paris 2003, Editions Desclée de Brouwer
  • La mort réconciliée: du refus à l’acceptation,  Bruxelles 2007, Editions Bernard Gilson
  • Trouver les bonnes solutions par le focusing, à l’écoute du ressenti corporel, Gap 2009, éditions du Souffles d’or,
  • 50 exercices pour être bien dans son corps, Paris 2010, éditions Eyrolles

Rester au plus près de soi et prendre conscience que tout ce que nous observons est toujours teinté de notre subjectivité, de notre vécu, de notre histoire personnelle. C’est aussi cela la grande puissance du focusing !


1 commentaire

Formulez votre Sankalpa pour 2017 !

Un Sankalpa est une intention que l’on formule dans le but d’atteindre un objectif bien précis. Ce peut être le souhait de s’améliorer, de faire des changements dans sa vie, de perdre des habitudes néfastes pour soi…

Il n’est pas nécessaire d’y réfléchir longtemps, c’est une idée qui doit jaillir instantanément du plus profond de notre être. Nous n’avons pas à y porter de jugement, ni à le dire à quiconque… C’est un secret que nous devons garder précieusement et c’est notre besoin profond du moment.

Telle une petite graine que nous semons, cette idée va germer, grandir en nous. Comme il faut du temps pour que la graine pousse, il faut aussi laisser du temps au mental pour s’imprégner, accepter, intégrer cette idée. Il nous faut donc garder le même sankalpa et l’entretenir en le répétant régulièrement jusqu’à sa réalisation.

Le sankalpa est une étape importante dans une séance de yoga nidra. C’est une petite phrase courte et positive, formulée au présent et sans négation. Elle est répétée intérieurement 3 fois en début et en fin de séance.

Voici une petite technique que je vous propose pour formuler votre Sankalpa dans les meilleures conditions.

Détendez-vous, en vous allongeant sur le dos. Vous pouvez garder un oreiller sous la tête.
Écoutez les bruits environnants.

Puis, écoutez les bruits dans la pièce où vous vous trouvez.
Observez votre respiration. Le souffle qui entre, qui sort. Les mouvements de l’air dans votre corps.
Comptez vos expirations à rebours de 27 à 1.
Quand vous avez fini, prenez un petit temps pour apprécier votre calme intérieur.
Portez alors votre attention sur la zone du diaphragme et commencer à respirer plus         lentement et plus profondément.
Gardez les yeux fermés et répétez votre Sankalpa 3 fois.

Si vous pratiquez le yoga, vous pouvez le faire au tout début de votre séance puis le répéter 3 fois, en fin de séance, lors de la relaxation.

Vous pouvez aussi plus simplement faire un premier Sankalpa, le soir avant de vous endormir et le répéter le matin avant de vous lever.

Quelques exemples de sankalpa :

« Je suis en parfaite santé physique et mentale ».

« Tous les jours à tous points de vue je vais de mieux en mieux ».
« J’ai confiance en moi ».
.. pensez à éviter la négation dans votre formulation : plutôt que dire « J’arrête de fumer », préférez « Je suis libre de toutes dépendances ».

Bon Sankalpa !