Association Bien Etre

La Méditation de la compassion

2 Commentaires

surchod geshé gelek

Surchod avec Geshé Gelek à Shenten Dargye Ling

Samedi, c’était la première méditation de l’année à Shenten. Après nous avoir rappelé que l’esprit est la racine de la souffrance et du bonheur ; que sans lui il n’y aurait ni problème ni joie ; que tout dépend de notre perception de la situation et qu’il nous faut en prendre conscience, Geshé Gelek nous a enseigné la pratique de la méditation de la compassion.

En posture de méditation, le corps détendu, nous devions visualiser des personnes qui nous posent problème en développant un sentiment de paix, de générosité envers elles.

Cette méditation nous permet de dissoudre la colère ou le ressentiment que nous pouvons éprouver vis à vis d’une personne. Dissoudre la colère en nous est indispensable si nous voulons avoir une meilleure relation avec cette personne, il nous faut être en paix avec nous mêmes et ne plus émettre de pensées négatives car toutes les pensées agissent énergétiquement.

Nous souhaitons tous être heureux !  Si nous sommes emplis de colère, nous sommes loin de la joie intérieure.

Si nous agissons avec bienveillance, le résultat sera positif. 

Seulement, il n’est pas facile de ressentir de la compassion, de la bienveillance envers quelqu’un qui ne l’est pas avec nous ! Il faut être motivé à libérer les êtres de leur souffrance.

Geshé Gelek a insisté sur le fait que nous étions tous pareils : quand quelque chose ne va pas nous recherchons la cause à l’extérieur, il nous faut un responsable. Et pourtant, il nous faudrait nous tourner vers l’intérieur car le responsable est en nous, c’est notre mental. 

Avec la méditation nous pouvons percevoir ce qui trouble, agite la personne et la fait agir ainsi. Nous comprenons alors que sa colère n’est pas contre nous mais qu’elle a sa racine dans son mental, dans ses propres perceptions de la situation par rapport à son vécu, à son histoire personnelle, à ce qu’elle a perçu et compris. Nous pouvons alors modifier notre rapport à cette personne et à la situation.

C’est en déverrouillant notre coeur et en l’ouvrant avec le souhait de libérer tous les êtres de leur souffrance que nous pratiquons la méditation de la compassion.

Voilà ! C’était un petit extrait de mes notes… de ce que j’ai perçu… compris… au cours de cette session de méditation.

Bonne semaine !
Dominique

Et ça marche !!!

Petit retour sur ma semaine de pratique : Au début, il m’était très difficile d’envoyer de la compassion à une personne avec qui j’avais quelques tensions relationnelles. J’ai donc préféré commencer par visualiser une personne que j’aime bien et qui m’aime bien pour pouvoir m’imprégner de cette sensation d’amour. Puis j’ai visualisé la personne avec qui j’ai ces différents et j’ai fait rayonner, en partant de la région du coeur, une belle lumière chaleureuse vers cette personne. Elle a commencé à rayonner aussi et sa lumière est revenue vers moi.

Au cours de cette méditation, mon regard sur la situation s’est transformé. Je ne me sens plus agressée par son comportement ni par ses paroles. J’ai une explication à ce qui la trouble et l’agite, explication qui me semble tout à fait plausible !!! Je peux maintenant réagir d’une manière différente. J’ai d’ailleurs été à nouveau en contact depuis peu avec elle, il n’y a pas eu d’agressivité entre nous du tout ! 

Testez, vous verrez !   🙂

Auteur : Association Bien Etre

L'Association propose des cours de yoga individuels et collectifs pour adultes et enfants.

2 réflexions sur “La Méditation de la compassion

  1. Merci Dominique et bonne semaine à toi aussi

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s