Association Bien Etre


Poster un commentaire

Le retour de Saturne sur lui même  (29, 58 ans) 

« Le transit de Saturne sur son propre emplacement est le moment le plus important auquel le libre arbitre opérera dans la vie, s’exerçant sans entraves et indépendamment des circonstances … jamais plus vous ne serez aussi libre. Les choix que vous faites ne dépendent que de vous : faites les donc avec sagesse, car c’est votre libre arbitre qui forge vraiment votre destin pour un laps de temps durable, si ce n’est pour le reste de votre vie. » (Grant Lewi)

 

Une transition ne se fait pas brusquement mais s’étale toujours sur une période de 2 ans, 2 ans et demi. Si vous êtes dans l’année ou autour de vos 29 ou 58 ans, ceci vous concerne !

L’Astrologie catalogue souvent Saturne comme une planète maléfique. C’est la planète qui nous restreint, nous freine…l’annonciatrice de catastrophes…etc.

Quel est l’intérêt d’une telle astrologie, sinon celui de faire peur !!!

En vieillissant, et après plusieurs passages de Saturne en transit (conjonction, carré, trigone…) sur mes planètes personnelles, je constate que Saturne est plutôt un grand maître de sagesse.  Effectivement lorsqu’on est jeune, on n’a peut être pas très envie d’être sage, de se sentir limité, d’être freiné dans nos projets… d’où cette connotation, peut être, négative de Saturne ? L’éducation aussi change, et beaucoup de nos enfants ne sont plus élevés dans la crainte, dans la limitation. Ils peuvent se réaliser, être eux-mêmes… d’où sans doute aussi cette perte d’intensité dans la vision maléfique de cette planète.

Car, ce transit de saturne qui revient à sa position initiale, (celle qu’il avait lors de votre naissance) ne sera négatif que si vous n’avez pas exprimé votre nature fondamentale au cours des 28 précédentes années. Si vous avez concrétisé vos objectifs, que vous vous êtes employés à réaliser vos idées créatrices, que vous avez su mettre en pratique ces idées, Saturne vous en montrera le résultat bénéfique.

Si dans votre thème natal, Saturne reçoit des aspects stressants, il est fort probable que vous ayez des difficultés à mettre en pratique vos idéaux. Lors du retour de Saturne, la tension va alors s’accentuer. Saturne vient vous confronter au besoin que vous avez refoulé, et la tension ne partira que lorsque vous aurez décidé d’y faire face.

Si dans votre thème natal, Saturne reçoit des bons et des mauvais aspects, vous aurez de bons résultats dans un secteur de vie, ce qui vous donnera confiance en vous dans ce domaine et de moins bons résultats dans un autre secteur de vie auxquels il vous faudra faire face.

Lire la suite


Poster un commentaire

les méditations de Shenten

Association Bien Etre

Bonjour à tous,

Voici les dates des prochaines sessions de méditation et d’enseignements des préliminaires proposées par les bouddhistes du temple Shenten Dargye Ling de Blou

  • 21 septembre : méditation
  • 5 octobre : préliminaires
  • 19 octobre : méditation
  • 2 novembre : préliminaires
  • 16 novembre : méditation
    • 4 janvier : préliminaires
    • 18 janvier : méditation
    • 1er février : préliminaires
    • 15 février : méditation
    • 7 mars : préliminaires
    • 21 mars : méditation

La participation reste libre.

Ces enseignements se déroulent au Centre de Blou 49160, situé au Château de la Modtais. Ils débutent à 14h30 précises et se poursuivent jusqu’à 17h environ.

IMG_20181201_163536 (1)

Shenten Info – tél. 06 32 34 00 11
•      Site Internet —www.shenten.org  

Namasté !

Voir l’article original


1 commentaire

Changer le Négatif en Positif

Il arrive parfois qu’à la suite d’un enchaînement de catastrophes dans nos vies, nous nous laissions malgré nous envahir par la peur, l’appréhension de ce qui pourrait encore nous arriver. Nous produisons ainsi quantité de pensées négatives. 

Pour les bouddhistes, le mauvais karma n’est pas engendré uniquement par les mauvaises actions mais aussi par les mauvaises pensées, elles ont autant d’impact. Dans le Yoga sutra de Patanjali, il nous est conseillé, lorsqu’une pensée négative devient envahissante, de méditer sur la pensée inverse pour retrouver notre équilibre. 

Mais comment faire ?

Voici un autre texte d’Osho qui nous propose lui d’utiliser notre imagination !

IMG_20180731_184250

Lire la suite


2 Commentaires

Ecoutez votre corps, il a une grande sagesse !

IMG_20180817_154515

Camille Claudel (sculpture)

Si vous écoutez

et devenez attentif à votre corps,

Vous commencerez à avoir une discipline

qui ne peut pas être appelée une discipline.

Commencez à apprendre comment écouter

votre corps, parce qu’il est votre corps.

Vous êtes dedans; vous devez le respecter

et vous devez lui faire confiance.

C’est votre temple, il est sacrilège d’imposer des choses à votre corps. En aucun cas vous ne devriez lui imposer quoi que ce soit ! Et non seulement cela vous apprendra à faire confiance en votre corps, mais cela vous apprendra également à faire peu à peu confiance en l’existence car votre corps fait partie de l’existence. Alors votre confiance grandira et vous aurez confiance dans les arbres, dans les étoiles, dans la lune, le soleil et les océans; vous aurez confiance envers les gens. Mais le début de la confiance doit être la confiance en votre propre organisme. Ayez confiance en votre cœur.
Un sannyasin* est quelqu’un qui a confiance en son propre organisme et cette confiance l’aide à se détendre dans son être, l’aide à se détendre dans la totalité de l’existence. Cela apporte une acceptation générale de soi-même et des autres.

La confiance donne une sorte d’enracinement, un sentiment d’être centré. Alors il y a une grande force et une puissance, parce que vous êtes centré dans votre propre corps, dans votre propre être, vous avez des racines dans le sol. Vous devez trouver pour votre propre corps, ses façons.ce qui lui convient, ce qui est bon pour vous.

Une fois que vous avez trouvé ce qui lui convient, vous pouvez facilement le permettre et ce ne sera pas forcé parce ce que ce sera en accord avec le corps. Ainsi il n’y a rien que vous lui imposiez ; il n’y a aucune lutte, aucun effort.

Observez, lorsque vous mangez, ce qui vous convient…. Les gens mangent sans cesse toutes sortes de choses, ensuite ils sont dérangés ; puis leur mental est affecté. Ne suivez jamais la discipline de quiconque, parce que personne ne vous ressemble, aussi personne ne peut dire ce qui vous conviendra.

C’est pourquoi je vous donne cette unique discipline, celle d’être conscient de vous-même, ce qui est la liberté.

Écoutez votre propre corps ; intrinsèquement le corps a une grande sagesse. Si vous l’écoutez, vous serez toujours dans le vrai. Si vous ne l’écoutez pas et continuez à forcer en lui des choses, vous ne serez jamais heureux ; vous serez malheureux, malade, mal à l’aise et toujours inquiet, distrait et désorienté.

Le plaisir du moment n’a aucun rapport avec des choses nouvelles ; le plaisir du moment a certainement rapport avec l’harmonie.

Extrait d’Osho

*Un samnyāsin, ou sannyāsin est un homme ou une femme qui ayant reçu l’initiation d’un Maître spirituel (guru) mène une vie errante et consacre sa vie à la méditation et à la réalisation du Soi. Il ne désire rien, ne projette rien, ne possède rien. Lsannyāsin est assez proche du sādhu, le premier étant moine, l’autre ne l’étant pas.

J’ai envie de vous communiquer quelques messages d’OSHO, c’est un maître spirituel que j’ai découvert il y a plus de 10 ans maintenant et qui m’a bien aidée dans mon évolution …je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit mais là, je suis certaine qu’il a raison !

Il est important dans la pratique du yoga d’écouter son corps, de s’écouter et de ne surtout pas forcer… Le focusing m’a montré que le corps sait ce qui est bon ou pas pour nous. Ce n’est pas grave en soi si vous ne l’écoutez pas, votre corps mettra juste un peu plus de force pour se faire entendre… plus de force veut dire : des symptômes physiques par exemple… qui vous obligeront au final à l’écouter… Ce ne sera qu’un peu de temps perdu !!!

Je vous passerais d’autres extraits. 

Bonne découverte d’Osho 

 


3 Commentaires

Mes très bonnes résolutions pour cette année.

IMG_20200103_171939

Comme il est de coutume en chaque début d’année de prendre de bonnes résolutions (que nous ne tenons pas), j’ai décidé de reprendre mes très bonnes résolutions de l’année dernière !

Je vous les partage au cas où vous voudriez les suivre parce qu’avec elles vous n’aurez aucune culpabilité. Et même si vous vous apercevez que vous les avez oubliées en cours d’année, vous aurez juste un petit sourire en repensant aux moments ternes et difficiles de l’année précédente… et si vous aviez oublié de mettre un peu d’humour dans votre vie à ces moments là ?!

Voici donc mes très bonnes résolutions pour cette année.

* Accrocher mon hamac entre deux étoiles
* Utiliser ma baguette magique sans complexe
* Me confier à la lune
* Jouer avec les dauphins
* Bien écouter les conseils des Druides
* Déléguer à mes anges et leur faire confiance
* Aller au bureau en licorne
* Célébrer le soleil
* Danser le plus souvent avec les fées
* Créer des arcs en ciel quand il fait gris
* Me marrer avec les Elfes
* M’inscrire à la chorale des Sirènes
* Donner de l’amour aux farfadets
* Me nourrir de lumière
* Discuter avec Mère Nature
* Inviter régulièrement E.T. à dîner
* Être gentil(le) avec les dragons

Cette année je vis ma vraie vie ………et……... Ishvara pranidhana* !

Le rire est le meilleur médecin !

Aussi pour cette nouvelle année, je vous souhaite des bons moments de rire entre amis…et avec les elfes… de danser le plus souvent possible avec les fées, de déléguer à vos anges et de leur faire confiance… je vous souhaite de trouver l’éveil. 

Tashi Delek !

Bonne année !

 

*Ishvara pranidhana, veut dire : j’agis et je fais confiance, je laisse faire l’univers ou Dieu selon mes croyances, sans attente.


Poster un commentaire

Avez-vous un(e) chamane dans vos ancêtres ?

Peut être avez vous vu ou avez vous envie d’aller voir ce film « Un monde plus grand » de  Fabienne Berthaud, une histoire vraie racontant l’initiation de Corine Sombrun au chamanisme. Corine Sombrun est une journaliste qui part faire un reportage sur le chamanisme et apprend là bas qu’elle serait une chamane…

Et vous aurez peut être envie d’en apprendre un peu plus sur le chamanisme, aussi voici une émission de France Culture, avec pour invité Charles Stépanoff, un ethnologue, spécialiste de la Sibérie et du chamanisme.  J’espère ne pas briser vos espoirs mais pour Charles Stépanoff : « On ne devient pas Chamane, on nait Chamane ! « 

https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/spiritualite-es-tu-la-34-le-chamanisme-une-experience-de-linvisible

Je vous partage aussi cette conférence  « L’extase et la transe » (un peu plus longue mais il y a des chapitres vous pouvez l’écouter en plusieurs fois). Vous y retrouverez Charles Stépanoff , cette fois ci accompagné de Catherine Clément, une philosophe , romancière, qui a beaucoup étudié ces phénomènes de transes et d’extase… elle en a une vision très intellectualisée, elle confirme d’ailleurs n’avoir jamais voulu expérimenter ni la transe, ni même la méditation…. toutefois la divergence de point de vue est toujours intéressante.

https://www.canal-u.tv/video/cerimes/l_extase_et_la_transe.10747

Belle écoute !

 

 


3 Commentaires

Couper nos lignes d’attachement conscientes et inconscientes

Un article très complet sur les petits bonshommes allumettes que je me permets de partager. C’est une méthode mise au point par Jacques Martel afin de couper les liens d’attachement conscients et inconscients avec les gens ou les choses !!!

Les lunes bleues du Var

Cette méthode, simple et efficace permet de se libérer des liens affectifs qui nous lient aux gens ou aux choses et nous empêchent d’avancer.

Cet exercice consiste à dessiner les lignes d’attachement conscientes et inconscientes qui nous relient à une autre personne puis à les couper. Pourquoi ? Parce que, nous dit Jacques Martel, l’attachement ce n’est pas de l’amour. L’attachement c’est une forme de contrôle de l’autre tandis que l’amour est inconditionnel. Couper les liens qui nous rattachent à une autre personne, c’est se donner plus de liberté, à soi-même comme à l’autre. Les personnes qui ont fait cet exercice constatent très souvent des changements en elles et autour d’elles. L’inconscient enregistre en effet plus efficacement ce qui est écrit ou dessiné. Par ailleurs, comme tous les êtres humains sont interconnectés, on se branche à une personne ou à une situation au niveau du subconscient.

Je l’ai mainte fois…

Voir l’article original 650 mots de plus