Association Bien Etre


Poster un commentaire

Lâcher prise …

Lâcher prise,

C’est renoncer à tout contrôler, à vouloir le bien de l’autre,
C’est renoncer à prouver quoi que ce soit,
C’est accepter que l’autre est l’autre,
Et que moi-même, je suis qui je suis, et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise,
C’est faire confiance,
C’est signer un chèque en blanc sur l’avenir, sur cette vie et sur ce qui lui fait suite.
C’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.

En fait, lâcher prise,
C’est commencer à être vraiment heureux
Car le bonheur, c’est comme un sillage : il suit fidèlement celui qui ne le poursuit pas.
Si on s’arrête pour le contempler, pour le saisir, il s’évanouit aussitôt.

A partir du moment où l’on peut lâcher prise,
Où l’on ne désire plus être heureux à tout prix,
On découvre que le bonheur, c’est cette capacité de garder les mains ouvertes
Plutôt qu’agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.

Rosette Poletti – « Lâcher prise… pour être heureux »

J’espère que ce petit texte sur le lâcher prise vous apportera la paix du coeur en cette période qui est peut etre difficile pour vous. Vous avez peut être un choix à faire, vous vous sentez peut etre obligés de trahir vos convictions… Ne restez pas sous l’émotion, lâcher prise. Sortez, prenez l’air…. méditez, faites du yoga pour vous recentrez car toute prise de décision importante doit se faire en accord avec son esprit, son coeur et son corps.

Quand on pratique le yoga, on devient très sensible aux médicaments, à la chimie et souvent on se dirige vers des thérapies plus naturelles pour se soigner. Donc en cette période d’obligation vaccinale (qui n’est pas encore votée par le parlement, en plus), il est inutile de paniquer, il est important de prendre du recul et d’écouter son corps pour dans un premier temps déjà accueillir avec bienveillance toutes les émotions qui vous traversent… puis laisser la réponse à votre question émerger ! Ne vous précipitez pas et prenez votre décision en accord avec votre corps.

Ishvara pranidhana … confiance !

Namasté


Poster un commentaire

Rencontre avec la communauté Bön

Petite info, si vous ne connaissez pas encore le chateau de la Modetais, aujourd’hui communauté Shenten Dargye Ling, sachez que le Service Ville d’Art et d’Histoire de Saumur propose une visite du chateau, la découverte de son histoire et la rencontre avec les moines tibétains de la communauté Bön ce dimanche 20 juin.


2 Commentaires

Le Chanvre, une plante d’avenir

Depuis le mois de mars de l’année dernière je ne travaille plus et n’étant pas trés motivée pour me lancer dans des cours de yoga en live sur facebook et compagnie, j’ai rejoins l’UNIPOP du Saumurois qui était en train d’écrire un livre sur le chanvre (ses propriétés, son histoire…) Je n’ai pas participé à l’écriture du livret mais à sa correction.

C’est ainsi que j’ai découvert qu’en 1941, Henry Ford avait déjà créée une voiture 100% naturelle en plastique de chanvre, La Hemp Body Car, dont les pneus étaient composés d’un mélange de substances naturelles (inventé par Thomas Edison un grand ami d’Henry Ford) , et que le carburant utilisé pour le moteur était lui aussi obtenu à partir du chanvre. Ce projet a été hélàs arrété à cause de la guerre.

Le chanvre pourrait donc remplacer le plastique pétrochimique qui pollue notre environnement.

Il a aussi d’autres vertus comme celle de dépolluer les sols. Il a été utilisé pour nettoyer de sa radioactivité la zone autour de Tchernobyl et plus récemment de Fukushima.

Il a des vertus thérapeutiques, le cannabidiol, une de ses substances actives, pourrait avoir des effets positifs sur de nombreuses maladies invalidantes comme le diabète, les scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer, de Parkinson, fybromalgie, polyarthrite, certains cancers…

Il peut etre utilisé pour la construction, l’habitat, l’isolation, pour se chauffer

et meme pour se nourrir, la graine de chanvre possède des qualités nutritionnelles insoupçonnées.

Il a énormément de vertus, il pousse chez nous, c’est une plante locale. Il serait temps de lui redonner toute la place qu’il avait autrefois ; il y en avait dans les jardins, à la campagne, on faisait de la ficelle de chanvre, il soignait les rhumes, la grippe, faisait office de paracétamol (ce qui a beaucoup déplu aux labos pharmaceutiques).

J’ai quelques exemplaires chez moi à l’Association mais si vous voulez trouver ce livre, je vous mets le lien vers l’Unipop du Saumurois où vous pouvez le commander ou trouver les lieux où l’acheter sur le Saumurois. Il est à prix libre, à partir de 3 euros ou 3 muses (la monnaie locale).

https://www.unipopsaumurois.com/livret-chanvre


Poster un commentaire

Voyage aux sources du Yoga

Aujourd’hui, je vous propose un petit voyage en Inde à la source de notre yoga traditionnel.

Le Yoga à l’origine était réservé aux hommes mais cette pratique se perdait. Si Krishnamacharya n’avait pas ouvert ses cours aux femmes, le yoga n’existerait peut être plus. Un bel exemple d’adaptation au changement (« parinama » en sanskrit)

Le sutra II.15 du Yoga Sutra de Patanjali (texte fondateur du yoga) nous dit que le changement,(Parinama) la mutation, la transformation est la principale cause de souffrance pour l’homme.

« Parinama-tapa-samskara-duhkhaih guna-vrtti-virodhat-ca duhkham-eva sarvam vivekinah. »

Les changements nous déstabilisent, nous insécurisent. Nous avons nos habitudes, nos conditionnements et nous ne souhaitons pas les abandonner même s’ils sont sources de souffrances. Pourtant, rien n’est parfaitement stable dans la vie, même la nature change et c’est dans la nature de changer….Refuser le changement, c’est se couper du flux de la vie et plus nous refusons le changement, plus il nous fera souffrir.

Krishamacharya, non seulement a ouvert ses cours aux femmes mais l’enseignement qui dans la tradition était en individuel, d’enseignant à élève, aujourd’hui est principalement collectif et très occidentalisé puisqu’il n’y a pas, non plus, tous les rituels montrés dans le documentaire. C’est grâce à cette acceptation du changement, de la mutation que la philosophie du yoga est toujours bien présente et transmise.

Bon voyage à la source de notre yoga traditionnel !


Poster un commentaire

Les kléshas, les causes de la souffrance.

Le sport et le yoga étant toujours les grands oubliés du déconfinement, j’en profite pour vous parler un peu de la philosophie du Yoga. Voici une vidéo, sur les 5 kléshas, les 5 facteurs de souffrance (d’après le yoga sutra de Patanjali) expliqués par Swamini Amritajyoti Prana, Présidente de la Fédération Védique de France, représentante d’Amma en France et qui dirige l’Ashram du Plessis près de Chartres.

Je vous ai fait un petit résumé en fin d’article de ce qui est dit dans la vidéo mais je vous invite vraiment à prendre le temps de l’écouter (58mn). Vous aurez plus d’explications en quoi ces kléshas sont problématiques et causes de souffrances. Nous ne pouvons pas les supprimer totalement mais il est possible de les atténuer , pour cela, il faut déjà savoir les reconnaître !

Seule la souffrance à venir peut être évitée !

Lire la suite


2 Commentaires

Puissent tous vos rêves se réaliser !

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, confronté à notre médiocrité ou nos insuffisances, notre crainte la plus profonde est que nous sommes puissant au-delà de nos limites.
C’est notre propre lumière et non pas l’obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question : Qui suis-je , moi, pour être radieux, talentueux et merveilleux ?
En fait qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous restreindre , vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Elle ne se trouve pas seulement dans quelques élus, elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre peur, notre présence libère automatiquement les autres.
Nelson Mendela

C’est avec cet extrait du discours d’investiture à la présidence de l’Afrique du Sud de Nelson Mendala que je vous souhaite mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année et la réalisation de quelques un de vos rêves !


3 Commentaires

Le yoga, un oublié du déconfinement

Comme vous le savez sans doute le sport collectif en salle est toujours interdit et le yoga est affilié au sport.

Seuls les cours pour les enfants peuvent reprendre à partir du 15 décembre. Les cours pour adultes ne pourront reprendre qu’à partir du 20 janvier 2021, s’il n’y a pas de nouvelle hausse des hospitalisations. (1)

Je continue donc le cours collectif par visio du lundi soir pour ceux de mes élèves qui le souhaitent et les cours particuliers à domicile puisque les prestations à domicile sont autorisées, ma salle de yoga faisant 20 m2, nous pouvons donc être deux sans problème. . . mais je ne pourrais recevoir ni couple, ni binômes (l’Urssaf m’ayant classée parmi les commerçants, vous savez maintenant quelle case cocher sur votre attestation).

Bienvenue en Absurdistan !

Le 26 octobre, 95 fédérations sportives ont fait une lettre ouverte au Président de la République, intitulée « SOS : SPORT EN DETRESSE ». Elles y expriment leur désarroi face au constat que le sport ne compte visiblement pas parmi les priorités de notre gouvernement en temps de crise.

« …. faut-il encore le rappeler, pratiquer un sport est bon pour la santé et permet de mieux résister face à l’épidémie ! La hausse de l’inactivité touche bien évidemment encore plus durement les populations déjà fragiles ; nous ne pouvons que craindre, impuissants, ses conséquences encore plus désastreuses pour la santé publique de demain. Vous comprendrez donc l’incompréhension qui est la nôtre de subir une stigmatisation aussi violente qu’infondée, car non étayée par des éléments objectifs. Comment comprendre et expliquer pourquoi d’autres activités demeurent permises, y compris dans les zones les plus touchées par l’épidémie, mais pas la pratique du sport dans des zones pourtant plus préservées ?… »

Vous pouvez lire cette lettre en entier en suivant le lien ci-dessous.

https://www.cdos92.fr/Lettre-ouverte-du-Mouvement-sportif-francais-au-President-de-la-Republique-SOS-SPORT-EN-DETRESSE_a350.html

Le Président a répondu à cette lettre notamment en autorisant les sorties de 3h maximum à 20km de son domicile pour faire du sport en solo et la reprise des activités sportives pour les enfants au 15 décembre. Il a aussi annoncé la création d’un dispositif « pass sport » en 2021. Cependant celui-ci ne sera que pour les jeunes, il s’agira d’une aide destinée aux familles afin de les aider à payer l’adhésion à un club ou des achats d’équipements sportifs.

(1) Nous sommes le 1er mars, bientôt 1 an que nous ne travaillons plus ! Les cours n’ont toujours pas été autorisés à reprendre… on nous fait espérer pouvoir refaire du sport en salle avec un masque… sauf s’il y a encore une hausse des contaminations… donc, toujours dans l’incertitude quant à la reprise de notre activité.


Poster un commentaire

Grrr… plus de yoga …

Ô rage, Ô désespoir !!! Les cours de yoga ne peuvent encore plus avoir lieu.

Après de nombreux déboires : il m’a fallu d’abord trouver une nouvelle salle (puisque la salle de motricité de l’école maternelle nous était interdite d’accès), puis trouver deux remplaçantes car j’ai eu un petit accident m’empêchant de travailler (surtout de conduire car j’avais les deux poignets plâtrés ; ne me demandez pas comment je me suis fait ça les accidents arrivent toujours bêtement) … quand après 45 jours, mes plâtres me sont enfin retirés … nous voici à nouveau confinés … et ce malgré un protocole sanitaire très stricte que nous avons suivi à la lettre, assurant ainsi la sécurité de chacun. Je n’ai pas eu connaissance de clusters dans les salles de yoga … toujours est il que nous avons été les premiers à fermer !

Courage, ceci aussi passera !!!

Voyons un peu ce que nous conseille le yoga-sutra de Patanjali dans ces moments de doute, de trouble (vitarka), lorsque l’on sent une limitation, une oppression (badhane) un enfermement ?

(YS II 33) Vitarka badhane pratipaksa bhavanam Dans l’oppression due au doute, cultivons l’attitude mentale du contournement.

Frans Moors l’explique ainsi : il n’est pas rare qu’au cours de sa démarche, des idées négatives viennent assaillir l’aspirant yogi. Des raisonnements spécieux qui deviennent alors source de conflits intérieurs. La solution consiste à y faire opposition en prenant leur contre pied ou à ruser avec toutes ses idées négatives en changeant de perspective. C’est tout l’art de la diversion, qui consiste à les apprivoiser pour les esquiver, les contrecarrer et les éliminer.

Concrètement, il s’agit de se changer les idées, de réfléchir aux conséquences possibles, de prendre du recul, de demander conseil et … de faire une pratique de yoga… Dans ces moments, l’aide d’un professeur est très précieuse … ajoute-t-il !

Pour vous aider à avoir les idées plus claires, je vous remets les liens vers 2 sites qui ont été appréciés lors du premier confinement :

D’abord celui de l’IFY qui proposait quelques séances (vous avez une vidéo qui vous montre la pratique, puis vous faites seul )

https://www.youtube.com/channel/UCXOyhNnx7hdxDdZqX-Rhjhw

Puis celui de Stéphane Di Giusto qui propose des séances complètes

https://www.youtube.com/channel/UCklru4qvL09Qu7KlGf38SDw

et enfin une petite séance dans la tradition de Krishnamacharya (vous allez pouvoir parfaire votre anglais) le pranayama proposé en fin de séance est Shitali.

Pratiquez…pratiquez… mes deux poignets cassés n’ont pas interrompu ma pratique… au contraire, le yoga m’a permis de relativiser, et surtout de garder toujours un esprit positif … les solutions se sont présentées.

Prenez soin de vous et de tous ceux qui vous sont proches !

A bientôt


Poster un commentaire

Reprise des cours de yoga (2)

2 autres bonnes nouvelles …

Nous reprenons le yoga aux Rosiers le mercredi 9 septembre de 11 h à 12 h 15 à la salle du Pattoué. (située à côté des pompiers).
Pour les inscriptions aux Rosiers : 06 30 84 44 05

et le Lundi 7 septembre avec Familles Rurales de 14 h 30 à 15 h 45 , rue des Ecoles à Gennes (pour les inscriptions, voir avec Michelle Pezot au 02 41 51 94 70)

le lundi soir de 19 h à 20 h 15 au Dojo de Gennes, rue du collège, à Gennes (avec Horizon Détente, inscriptions : 06 30 84 44 05)

A Doué la Fontaine les cours reprennent toujours le mardi 15 septembre (salle rue Taunay inscriptions, au 06 25 37 45 64)

IMG_20170613_220553 (1)

Préparez vos tapis !

C’est avec grand plaisir que je vous retrouverais, à très bientôt !

Dominique