Association Bien Etre


5 Commentaires

Baugé bouge ! … et la région aussi

IMG_20170916_132724Toujours autant de convivialité et de rire à ces marchés gratuits ….et c’est pour ça qu’on les aime, ces Gratiferias.

Pour ces moments​ de partage, ces retrouvailles avec les habitués et les nouvelles actions qu’ils ont mis en place pour certains et viennent nous présenter… les nouvelles rencontres, les rires et cette joie communicative …
Des petits groupes se sèment un peu partout dans la région : Lire la suite

Publicités


Poster un commentaire

Qu’est ce que ça fait du bien !

IMG_20161118_194233

« Qu’est ce que ça fait du bien ! »
« Je suis toujours bien après les cours ! »
« J’hésitais à venir ce soir car j’avais mal au cou et maintenant je sais que j’ai bien fait de venir, car la douleur s’est atténuée ! »
« Je respire beaucoup mieux et je me sens à nouveau être quelqu’un ! »
« Je fais deux séances par semaine chez moi maintenant… »

Ces quelques paroles d’élèves en disent plus qu’un long discours. Quel plaisir de constater les effets bénéfiques du yoga sur les élèves, de les entendre dire qu’ils reprennent vos séances et pratiquent chez eux.

Alors, parce que ça fait du bien … Lire la suite


Poster un commentaire

Gratiféria, le 16 septembre à Baugé (49)

C’est quoi une Gratiféria ? 

image-768x543

C’est un marché… où tout est gratuit !

Concrètement ça se passe comment ?

Vous venez avec ou sans objets, ce peut être des plantes, des livres, des graines, des vêtements, des légumes … tout ce dont vous n’avez plus besoin (en bon état), vous déposez ces objets, si possible le matin, et chacun prend ce dont il a besoin. En même temps il y aura un repair café  ( pour réparer vos objets cassés), et le midi, un pique nique partagé.

Le soir, les objets qui n’ont pas trouvé preneur seront donnés à une association qui les recyclera.

Ce sera le 16 septembre de 9 h 30 à 18 h !  On y sera et on vous y attend  …


1 commentaire

Allez hop, on s’aère…

480121_462858517128822_321581061_n

L’éducation ne consiste pas à apprendre dans des livres, à confier certains faits à la mémoire, mais à apprendre comment regarder, comment écouter toutes ces choses que racontent les livres, que ce qu’ils racontent soit vrai ou faux. Tout cela fait partie de l’éducation. Elle ne consiste pas simplement à passer des examens, à obtenir un diplôme et une situation, à se marier et à s’installer, mais encore à savoir comment écouter les oiseaux, comment voir le ciel, l’étonnante beauté d’un arbre, le dessin des collines, comment les sentir, comment être vraiment en contact avec toutes ces choses.

Tandis que vous allez vieillir, ce sentiment d’écouter, de regarder, disparaîtra malheureusement, parce que vous aurez des soucis, parce qu’il vous faudra plus d’argent, une plus belle automobile, plus ou moins d’enfants. On devient jaloux, ambitieux, avide, envieux ; et ainsi on perd ce sentiment de la beauté de la terre.

Vous savez ce qui se passe dans le monde. Vous êtes forcément au courant de l’actualité. Il y a des guerres, des émeutes, une nation se dressant contre une autre…

… On vous éduque, on vous prépare à l’acceptation de tout. Savez-vous que le monde est dément, que tout ce qui se passe participe de la folie, les combats, les querelles, les brutalités, les agressions ? Et vous allez grandir de façon à vous insérer dans cet état de choses. Peut-on dire que c’est bien ?…

Mais puisque vous êtes jeunes, encore pleins de fraîcheur et d’innocence, ne pouvez-vous pas contempler toute la beauté de la terre, et vous emplir de cette qualité d’affection ? Et ne pouvez-vous la faire vivre en vous ?

Si vous n’en êtes pas capables, vous grandirez en vous conformant aux usages parce que c’est la façon la plus facile de vivre.

A mesure que vous allez grandir, certains d’entre vous se révolteront, mais cette révolte, elle non plus, ne résoudra pas le problème. Certains d’entre vous chercheront à fuir la société, mais cette fuite n’aura pas de sens. Il vous faut changer la société, mais pas en tuant des gens. La société, c’est vous et c’est moi. Vous et moi, nous créons cette société dans laquelle nous vivons. Donc, vous devez la changer.

Vous ne pouvez pas vous adapter à cette société monstrueuse… Êtes-vous disposés à vous conformer, à vous adapter et à accepter toutes les vieilles valeurs ? Vous savez ce qu’elles sont, ces valeurs : l’argent, la situation, le prestige, la puissance. C’est là ce que l’homme désire et la société se propose de vous couler dans ce moule. Mais si, maintenant, vous commencez à observer, à apprendre, non pas dans des livres, mais apprendre par vous-mêmes en regardant, en écoutant tout ce qui se passe autour de vous, vous deviendrez un être humain différent, quelqu’un qui a le souci des autres, qui est plein d’affection, qui aime ».

Réponses sur l’éducation, Krishnamurti

L’association bien être vous souhaite d’agréables vacances !


Poster un commentaire

Séjour estival d’initiation au focusing

IMG_20160807_193758Oyé ! Oyé !

Pour celles et ceux qui seraient intéressés de s’initier au focusing, l’IFEF organise un séjour estival d’initiation au focusing en Savoie du 6 au 11 août 2017.

C’est dans un espace agréable et convivial et dans des conditions très accessibles financièrement,  que vous pourrez vous initier au focusing. 

Vous aurez toutes les infos concernant ce séjour en suivant le lien ci-dessous !

flyer-camp-d-ete-aout-2017-monts

Je retournerais bien m’initier moi !!!


4 Commentaires

Et vous , vous êtes comment sur votre tapis de yoga ?

IMG_20170613_220553 (1)

« On est dans la vie comme on est sur son tapis de yoga ! » C’est ce que nous répétait souvent Sophie Dreux Le Cren, ma professeur (et formatrice) en yoga.

 

J’avais envie de vous raconter ces deux petites anecdotes …

La première date de l’époque où j’ai débuté comme professeur de yoga. Je me suis très vite retrouvée dépassée par le temps… je n’avais pas beaucoup d’élèves mais il y avait les séances à préparer, les notes à réviser. Je m’informais, me renseignais si une élève avait un problème particulier…  Je devais aussi faire ma com, des flyers, un site internet, sans oublier la paperasserie … et j’avais un emploi !  Si bien que je passais beaucoup plus de temps à étudier le yoga qu’à le pratiquer !!!

C’est alors que ma professeur de yoga m’envoya un mail qui se terminait par cette phrase : « J’espère que le yoga prendra de plus en plus de place dans votre vie ! »

Cette phrase raisonna en moi : si j’avais fait cette formation c’était avant tout pour faire du yoga ! Et là, ça n’était plus vraiment le cas …
J’ai donc mis la paperasserie, la pub de côté, pour me consacrer uniquement à ma pratique.
Et c’est à ce moment là que les élèves sont arrivés !!! Je n’ai rien fait de spécial pour ça, j’ai juste pratiqué le yoga !

Un peu plus tard, il y a eu un deuxième déclic !
Je me suis trouvée​ à nouveau submergée avec 3 cours, des fois 4 par semaine, un stage, mon travail que je ne souhaitais pas quitter.  J’étais très sollicitée … J’aimais tout ce que je faisais et j’enchaînais, j’enchaînais les activités.

Et sur mon tapis de yoga ? J’enchaînais aussi… les postures…

C’est alors que ces deux petites phrases de Sophie, se sont à nouveau imposées à moi :
« On est dans la vie comme on est sur son tapis de yoga… Je souhaite que le yoga prenne de plus en plus de place dans votre vie…! »

Mais qu’est ce que je voulais dans ma vie ?  Je voulais faire tout ça oui, mais je voulais aussi un peu de temps, ralentir … parce-que là tout allait trop vite …. De la même manière que j’allais trop vite sur mon tapis de yoga !

Et si je ralentissais sur mon tapis de yoga, est ce que ça ralentirait dans ma vie ?

Et bien … je peux vous le dire … oui !

Au début, je n’ai fait que 4 postures puisque je n’avais qu’une demi heure devant moi, puis, peu à peu j’ai pu allonger les séances. Oui, car parallèlement dans ma vie, les choses s’organisaient tranquillement. Les sollicitations n’arrivaient plus toutes en même temps. Je n’étais plus bousculée par les événements ! J’avais à nouveau le temps !  

Et ne croyez pas que j’en fais moins qu’avant  … 

J’ai influé sur ma vie à partir de mon tapis !

Et vous , vous êtes comment sur votre tapis de yoga ?


Poster un commentaire

Les 6 étapes du processus de focusing.

An image of golden light step stones

Si vous avez regardé la vidéo de Bernadette Lamboy, que je vous avais partagée il y a peu de temps, le focusing n’a plus de secret pour vous… Et peut-être avez-vous très envie d’essayer cette méthode qui relie le corps et le mental !
Si vous n’avez pas encore visionné cette vidéo, je vous invite à le faire en cliquant ici.
Voici une petite recette pour suivre pas à pas ce processus de focusing que vous allez pouvoir tester.
 Eugène Gendlin a décrit ce processus, appelé aussi Sens Corporel, en 6 étapes.
I / La première étape est une  ETAPE PREPARATOIRE : il s’agit de DEGAGER l’ESPACE
Le dégagement de l’espace consiste à faire le vide en soi afin de créer les conditions favorables à une bonne écoute. Puis nous allons évoquer le problème.
II/ Ensuite vient la deuxième étape : LAISSER SE FORMER LE SENS CORPOREL
Il va se présenter sous la forme d’une sensation physique, d’une émotion, d’une impression vague…. prenez le temps de laisser venir ce qui vient… image, sensation, douleur…
III/ 3ème étape : TROUVER LA PRISE
Vous avez laissé se former le sens corporel, maintenant vous allez le décrire pour le faire se préciser, soit sous la forme d’une image, d’un mot… d’un mouvement…
IV/ 4ème étape : FAIRE RESONNER LA PRISE
Ici, il s’agit de vérifier la justesse de la « prise », vérifier que les mots, l’expression, l’image… décrivent exactement ce sens corporel. Généralement, il y a quelque chose qui se produit dans le corps à ce moment là et qui nous indique que c’est la bonne prise. Et si ce n’est pas la bonne prise, nous allons revenir à l’étape 2, jusqu’à ce que la bonne prise soit trouvée.
V/ 5ème étape : POSER UNE QUESTION ET SE METTRE A L’ECOUTE
L’objectif est de laisser parler le ressenti. Qu’est ce qu’il a à me dire ? Ou encore : » De quoi aurait-il besoin pour aller mieux ?
VI/ Puis enfin, la 6ème et dernière étape : ACCUEILLIR LE SHIFT
Le shift est cette sensation que l’on éprouve lorsqu’on sait que l’on a trouvé la bonne réponse. C’est sensation est différente pour chacun mais souvent il est éprouvé un soulagement, une impression de clarté, d’avoir fait un pas ! 
Il est important en fin de séance de prendre le temps d’être avec cette réponse que le corps nous a donnée, de la savourer ! Cela permet de donner au corps la possibilité d’en apprécier totalement les bienfaits pour avoir envie d’y retourner, de tout faire pour aller vers cette sensation !
 Ensuite ? Vous n’avez plus rien à faire, le corps a goûté cette sensation agréable et il fera tout pour y retourner ! Laissez faire, Ne vous préoccupez plus de votre problème, tout a été mis en place pour qu’il se résolve de lui-même … faites confiance !
Pour tester cette méthode, ne prenez pas un gros problème pour commencer… Vous avez certainement en réserve quelques petits tracas que vous aimeriez bien voir disparaître.  Même nous, pratiquants depuis plusieurs années, nous avons besoin d’être accompagnés pour les problèmes compliqués !
 Je vous souhaite une bonne écoute de votre sens corporel !
2 sites ressources : Institut de Focusing d’Europe Francophone et Diffusion focusing